Menu
RSS

DECLARATION COMMUNE ET AVIS DES ELUS FO et CFDT

DECLARATION COMMUNE ET AVIS DES ELUS FO et CFDT

Déclaration des Elu(es) FO et CFDT au CSE du 25 Novembre 2020

Avis sur la Transformation de l'Organisation Managériale du Réseau Commercial et de la Cartographie des Métiers Commerciaux

 
Les réorganisations structurelles d'entreprise sont guidées par la nécessité de s'adapter aux évolutions des modes de consommation et de distribution.
 
De par sa taille et son implantation, le CA Nord de France s'inscrit dans cette exigence économique. En cela, les élus FO et CFDT entendent cette réalité.
 
La question fondamentale est maintenant de savoir si, dans son application, le nouveau mode de fonctionnement du Réseau Commercial apportera les bénéfices attendus d'un projet qui va déterminer la trajectoire de l'entreprise et embarquer l'avenir de ses salariés.
 
Pour y répondre, les élus FO et CFDT ont travaillé, depuis le mois de mars, tous les points du dossier et considérant son ampleur et ses conséquences, ont fait le choix de s'adjoindre l'analyse du cabinet d'expertise Aequitis qui vient de rendre ses conclusions.
 
Nous avons confronté nos conclusions à celles rendues par l'expertise et elles nous permettent aujourd'hui d'affirmer que le Projet retenu pour le futur Réseau nous paraît inadapté et facteur de risques psycho-sociaux à grande échelle, tant les moyens prévus sont sous-dimensionnés au regard des ambitions affichées. 
 
En synthèse le projet s'appuie sur trois volets : Le développement du PNB par la conquête de nouveaux clients Particuliers et Spécialisés, une forte augmentation des ventes sur le marché de l'Assurance/Prévoyance et la recherche d'une position de leader en Indice de Recommandation Client.
 
Sur toutes les lignes métiers du réseau la CR réalise de profondes modifications.
 
Sur la ligne "Particuliers", la Caisse Régionale fait exploser le nombre des petits points de vente de 2 et 3 ETP. Les agences de 2 ETP qui étaient au nombre de 4, seront maintenant 22 ! C'est 5 fois plus. Les agences de 3 ETP qui étaient 46 passent à 66. + 50%. Ce basculement est alimenté par la baisse des effectifs dans les agences de 4 ETP dont le nombre est divisé par 2 en passant de 62 agences à 31.
 
Cette forte augmentation du nombre de petit points de vente est pourtant en totale contradiction avec l'analyse du cabinet "Nouvelles Donnes" mandaté par la CR dont la critique sur ces petites structures est pourtant sans appel et fait émerger une incohérence majeure du projet : "25 % des points de vente ont 3 ETP et moins, ce qui complexifie le mode de fonctionnement". Et au bout de ce diagnostic la proportion du nombre de points de vente de 2 et 3 ETP passe de 25 à... 38% ! Cherchez l'erreur.
 
Autre point de rupture très impactant : la disparition de la fonction "Conseiller d'accueil"  (ex Assistant) dans 175 Agences sur un total de 229 ! Au final, toutes les agences jusqu'à 7 ETP n'auront plus de Conseillers d'accueil (à l'exception de 9 cas). C’est-à-dire 76 % du total des agences où l'accueil sera partagé entre les Conseillers Commerciaux et Clientèle induisant une augmentation de la charge de travail et donc une baisse du temps commercial disponible alors que dans le même temps les objectifs seront en forte hausse notamment sur l'assurance prévoyance et le crédit consommation.
 
Autre élément de taille : il faut également ajouter le transfert de charges aux agences des appels téléphoniques non qualifiés qui étaient jusqu'à présent traités par le Centre de Relations Clients de Lambersart.
 
Ce Projet dans sa globalité s'accompagnera d'un pilotage individuel renforcé au moyen de nouveaux outils visant à augmenter la productivité de l'ensemble des salariés sur tous les métiers Particuliers et Spécialisés. Les pressions et difficultés que vont vivre les salariés ne vont pas épargner les managers de proximité qui seront écartelés entre l'augmentation et le suivi des objectifs, les plannings des animations et la nécessité d'ouvrir des agences dans un contexte de tension sur les effectifs.
 
Concernant la partie des marchés spécialisés, les élus FO et CFDT notent positivement la création de Middle-Office au soutien des lignes Pro/Agri et Banque Privée. Pour autant, et là encore, la construction et le dimensionnement de ces structures pourtant très attendues par les marchés spécialisés nous semble largement sous-estimés en moyens humains rapporté à la charge attendue avec d'une part un modèle voulant favoriser la proximité sur le terrain mais créant par là même une dispersion en petites unités de middle office qui seront composées en très grande majorité de collègues novices dans ce métier (primo-sachant) qui auront en gestion 5 Chargés d'Affaires avec l'obligation de maîtriser les deux métiers Pro et Agri.
 
Nous aurions préconisé une centralisation des effectifs middle-office qui aurait favorisé d'une part le partage des connaissances instantané entre les collègues présents sur un même site et d'autre part une meilleure gestion des absences avec une centralisation des équipes sur 1, 2 ou 3 sites centralisés plutôt que sur des petites équipes de 3 à 4 personnes éclatées géographiquement en région et qui, en cas d'absence,  devront difficilement faire face aux absences en absorbant une surcharge d'activité qui ne sera pas tenable.
 
Notons également la forte ambition attendue sur les collègues des marchés spécialisés par un référentiel d'activité hors de portée sur les produits assurance et crédit conso et sur la conquête un rythme d'ouvertures hebdomadaire de nouveaux comptes client intenable.
 
Autre point marquant du dossier : la très forte contribution de la production attendu sur le CRC avec une multiplication par 3 de la production assurance et par 5 du crédit à la consommation.
Les ambitions nous paraissent totalement surdimensionnés et là aussi porteuse de risques psycho sociaux très importants sur les collègues du CRC. 
 
En dépit de la présence de ces risques psycho-sociaux, les élus FO et CFDT relèvent dans les conclusions de l'expertise Aequitis l'absence pourtant légalement obligatoire dans le dossier du volet Prévention des Risques Professionnels et Mesures de Prévention. 
 
En conclusion, les élus FO – CFDT relèvent que cette réorganisation est très largement sous dimensionnée en terme de moyens humains au regard des fortes ambitions affichées.
 
Prenant acte de l'expertise Aequitis, et pour répondre à ces ambitions, les élus FO – CFDT s'appuient sur ces conclusions pour estimer le besoin en moyens humains à 62 postes supplémentaires répartis en 40 postes de soutien aux petits points de vente jusqu'à 4 ETP et 22 postes additionnels pour les autres points de vente.
 
Au vu de tous les éléments analysés, les élus FO-CFDT expriment leur forte inquiétude sur les conséquences de cette réorganisation du Réseau. Ils anticipent clairement une impossibilité à répondre aux exigences demandées et une insoutenabilité à absorber la pression commerciale et la charge de travail dans la durée. Sachant que la Direction ne fait pas mystère des attentes de productivité qu'elle nourrit en contrepartie des requalifications des pesés de postes qui font partie du projet tout en soulignant que nous condamnons l'absence de revalorisation pour les Responsables d'Agences et encore dans l'attente pour les Téléconseillers et Télé assistants du CRC.
 
La solution de mutualisation des ressources au sein d'un secteur d'agences mis en avant par la Direction pour faire face aux absences et situation de débordement est largement insuffisante et ne saurait s'inscrire comme un mode de fonctionnement permanent. Par définition cette solution reste du dépannage et ne saurait être une manière bancale de fonctionner.
 
Nous craignons clairement que la volonté de "maintenir les drapeaux" sur l'ensemble du territoire, pour reprendre l'expression du Directeur Général concernant les points de vente, dans ces conditions de moyens et de fonctionnement ne soit en fait l'antichambre de la fermeture prochaine de beaucoup d'entre eux.
 
Les élus F0 – CFDT voteront contre la transformation de l'organisation managériale du réseau commercial et de la cartographie des métiers commerciaux.
 
Les elus FO - CFDT au Comité Sociale Economique 
Crédit Agricole Nord de France
Le 25 Novembre 2020
 
Last modified onmercredi, 30 décembre 2020 07:07
back to top

Mentions Legales

  • Site hébergé par SAS OVH, Siège social 2 Rue Kellerman, 59100 Roubaix, RCS Roubaix – Tourcoing 424 761 419 00045.

Qui est en ligne

Nous avons 102 invités et aucun membre en ligne