Menu
RSS

REORG RESEAU : Synthèse suite rencontre DG et 2 Commissions Techniques

REORG RESEAU : Synthèse suite rencontre DG et 2 Commissions Techniques
L'intersyndicale FO - CFDT a rencontré la Direction Générale le 26/8 en présence du DG Christian Valette, 
du DGA Emmanuel Barras et de la DRH, Fabienne Hallereau.
Le même jour se tenait l'après-midi une Commission Technique en présence du Cabinet Nouvelles Donnes et de la Direction (F.Payen, F.Hallereau et Sébastien Lejosne). Une autre réunion s'est tenue le 28/8.
 
En synthèse : 
 
- Nous avons indiqué au Directeur Général qu'en l'état nous étions totalement opposés au futur mode d'organisation qui nous est actuellement présenté.
- Qu'il s'agissait d'une Réorganisation de type "Excel", purement théorique et très éloignée des contraintes, des exigences et de la réalité de la charge de travail des métiers.
- Qu'à travers le mode de management choisi, il apparaît que la philosophie de ce projet repose sur le principe qu'une partie de la population doit faire travailler l'autre. 
 
Le Directeur Général nous indique qu'il est nécessaire que la CR ait des ambitions au sein d'un univers bancaire très concurentiel, qu'il souhaite une adhésion, un partage des salariés au Projet, que ce projet doit représenter une valeur ajoutée pour les clients mais tout autant pour les salariés, en leur ouvrant des perspectives, des opportunités, un épanouissement au travail.
 
D'accord.......ok, nous entendons ces propos remplis de bonnes intentions et de bienveillance. Super.
 
Mais nous rappelons au DG que si son intention est celle-là, alors il faudrait qu'il sache qu'en terme d'épanouissement et de satisfaction au travail, ses propos sont déjà aujourd'hui très très éloignés de la réalité du quotidien (!!) mais qu'en plus, en appliquant un mode de management encore plus (pour ne pas dire en permanence) orienté sur le suivi des salariés il allait encore augmenter la sensation d'écrasement, d'étouffement et d'asphyxie des salariés avec une omniprésence managériale à en donner le tournis.
 
Pendant les deux heures d'entretien, nous avons évoqué la disparition de certaines fonctions (Banque au Quotidien du CRC, E Agence, RA) et notamment celle des Responsables d'Agences dont le remplacement par un simple système rotatif managérial nous paraît totalement inadapté et largement sous-estimé.
 
En conclusion, le DG a indiqué qu'il voulait "rester à l'écoute", "qu'il n'était pas bloqué" sur une mise en application au 1er Janvier, qu'il était tout a fait prêt à reporter en mars et même au-delà s'il le fallait et qu'il souhaitait continuer les échanges.
 
Nous avons compris qu'il existait maintenant une très forte probabilité de report de la date d'application du Projet en Mars plutôt qu'en Janvier 2021
 
Si nous regardons comment sont réparties les fonctions dans le Réseau Commercial, nous avons ceci (en nombre de postes tous niveaux confondus) :
 
 
 
 

Ce projet de Réorganisation est bâti sur une conviction : les Managers doivent (quasi) exclusivement être dédiés au suivi des salariés. 

 
Aujourd'hui est attribué au Directeur de Groupe d'Agences un portefeuille de 100 clients. Le DGAA ou DA a 150 clients en portefeuille.
Dès le début du projet nous avons vu disparaître complètement la notion même de clients attribués ! 0 client. Face à notre étonnement, la Direction a "consenti" à laisser une liste de 50 Clients en gestion aux nouveaux Directeurs de Secteur et Directeurs de Secteur Délégué (DS et DSD, nouvelle appellation des ex DGA et DGAA) à raison de .... 2 rdv par semaine.
Bref...c'est pourquoi vous comprendrez qu'à ce niveau symbolique "d'activité client" par le manager nous employions le terme de "exclusivement dédié au suivi".
 
Ce mode de management avec des équipes ressérées entre 8 et 10 salariés maxi a pour conséquence un évident renforcement du suivi individuel. Sachant aussi qu'en cascade, le manager N+1 sera lui aussi objectivé et suivi par son Directeur de Région à qui il rendra des comptes sur l'atteinte des ambitions. 
 
Cette réorganisation donne la priorité quasi exclusive à l'action du manager sur le salarié (suivi et pilotage). 
 

Il en découle forcément une omniprésence managériale avec une multitude d'entretiens individuels.

 
Déjà en terme de fréquence :  2H par semaine chaque salarié en individuel (!!!), oui vous avez bien lu. (soit 1/2 heure par jour en moyenne), composé de :
 
L'Entretien d'Activité : point hebdomadaire sur la gestion des rdv dans l'agenda. (3/4 h par semaine)
Nouveauté :  l'Entretien "coaching" (pffff... qu'est-ce qu'ils sont lourdingues avec ces termes à la c...) :  1/2 H par semaine, pour débrief et plan de progrès
Soutien divers (Crédit, client..) 3/4 h

- Nouveauté encore : l'Entretien de performance (mesure du ratio Résultats/Activité) à caler dans le mois.

- L'Entretien tandem avec son manager et le client pour perfectionner ses pratiques 1 fois par mois.

Si vous avez un peu de temps vous participerez bien à la Réunion Collective Hebdomadaire d'1 heure ? Parce qu'elle s'ajoute au reste.
 
Attendez ce n'est pas tout. Sur l'Assurance, le Cabinet et la CR ont estimé qu'il était nécessaire de booster la production assurance pour 720 collaborateurs considérés "en difficulté" avec la constitution d’une équipe de 20 moniteurs supplémentaires.
Donc vous ajouterez au suivi managerial un accompagnement Monitorat Assurance 4 fois par Mois pendant 2 mois,  puis 2 fois par mois pendant 6 mois, plus un stage de formation de 3 jours/personne !
 
Alors heureux ? Bande de veinards, un manager pour 8 ou 10, aux petits soins, à votre soutien, qui passe vous voir en voiture : Tûtûût coucou c'est moi ! Y a quelqu'un ?  Des moniteurs en veux-tu en voilà, du coaching, des entretiens en permanence. Ça va être le pied intégral. Vous ne vous sentirez jamais seul. Peut-être aux toilettes mais guère plus.
 
Ah justement on allait oublier, sur le déplacement des managers sur le terrain : le Cabinet Nouvelles Donnes a tout prévu : "chacun des 3 ou 4 managers du secteurs se déplace 1 ou 2 jours par semaine sur les autres points de vente du secteur pour animer les domaines d'expertise qu'il porte et accompagner les equipes si besoin (y compris celles qui ne lui sont pas rattachées) sachant que les managers ne doivent jamais être 2 sur le même point de vente (hors réunion)" ! 
 
Ben oui.... sinon ça fait embouteillage de managers. Ils sont pas bêtes à Nouvelles Donnes.
 
Tant qu'ils y sont, ils peuvent aussi imaginer une matrice de gestion d'occupation managériale des points de vente ? Avec une réunion hebdomadaire de planification des rotations ?
 
Sur les nouveaux outils de pilotage, ce n'est pas mal non plus
- "Construction de tableaux de bord pour les collaborateurs et accessibles aux managers (l'inverse n'est pas vrai)."
- "Construire des tableaux de bord gigogne conseiller/agence/secteur/region/direction commercicale qui permet de garantir la cohérence des informations. Enrichir les éléments mis a disposition des managers d'une vision tableau propice aux comparaisons."
"Propice aux comparaisons" : au moins les choses sont clairement dîtes. 
 
Pour les Marchés Spécialisés et Patrimoniaux : de fortes ambitions de développement (non détaillées en Banque privée) avec pour les Pro/Agri "des attendus en nombre de ventes renforcés en raison de la création de middle office" (350 ventes annuelles tous produits contre 292 aujourd'hui (+ 20 %) . Pas d'indication sur les modalités de management mais une indication sur le temps de travail attendu clairement affichée : "volume hebdomadaire de travail impacté par le passage de 100 % des équipes au forfait jours". (Besoin d'un dessin ? Rappel pour les non initiés : le "forfait jours" ça veut dire également "disparition des horaires de travail"). Parce que quand ils disent : " volume de travail impacté par le passage au  forfait jours", ce n'est pas pour être impacté ...à la baisse ! C'est plutôt l'inverse !
 

Enfin, un grand classique : la distribution de pilules pour faire passer le projet. Une requalification des pesée de postes est en cours d'élaboration. Parce qu'évidemment au vu des ambitions de production et du suivi à la culotte qu'elles vont générer, il faut bien faire passer la pilule et augmenter le gueux. Mais sachez le bien, quand elles auront lieu, et si vous en bénéficiez, ces augmentations de 50, 75 ou 110 € brut selon les catégories seront largement compensées par le prix de votre transpiration et de votre tension artérielle. N'ayez pas le moindre doute...

 
Voilà pourquoi nous sommes en forte opposition à cette perspective de mode de fonctionnement du Reseau qui est l'antithèse de l'efficacité recherchée, de l'autonomie et de la sérénité au travail.
 
La Direction souhaite poursuivre les échanges. Une consultation du Comité Social et Economique en deux temps est prévue dont la premiere le 24 septembre.
 
On reste en contact d'ici là. Merci de votre attention
 
Les Représentants FO et CFDT
 
 
 
 
 

 

Last modified onjeudi, 03 septembre 2020 04:25
back to top

Mentions Legales

  • Site hébergé par SAS OVH, Siège social 2 Rue Kellerman, 59100 Roubaix, RCS Roubaix – Tourcoing 424 761 419 00045.

Qui est en ligne

Nous avons 12 invités et aucun membre en ligne