Menu
RSS

Automatisation et Robotisation : enjeu majeur au sein du secteur bancaire..

Selon une étude de l'Institut Sapiens* , organisme à but non lucratif dont l’objectif est de peser sur le débat économique et social ;  La révolution numérique et digitale qui déferle peu à peu dans notre société menace l'existence de 5 métiers de notre quotidien dont celui de l’employé de banque.  A partir des différents chiffres disponibles y compris les données portant sur les effectifs des professions concernées entre 1986 et 2016, les chercheurs ont pu estimer la date de disparition de ces métiers. Après avoir perdu 40% de sa population en 30 ans, l’extinction de la profession des employés de banques est ainsi prévu à l’horizon 2072 en prenant en compte le rythme actuel de la digitalisation et robotisation qui risque de s’accentuer ; 2072 est donc la date la plus tard estimée.

En effet, les banques utilisent de plus en plus des robots ou système d’exploitation (en phase de test pour certains) permettant de répondre aux questions, conseiller, voir même gérer les portefeuilles clients. « Les robots sont-ils l’avenir du métier bancaire, et avec quelles conséquences ? ». Ainsi, Le Crédit Mutuel a développé Watson, un robot d’intelligence artificielle, BNP Paribas a lancé Le Lab sur le secteur des interfaces vocales et le robot-conseiller Gambit, La Société Générale s’est associée à Jam pour répondre de façon automatique aux questions des clients. Le groupe Crédit Agricole est actuellement en phase de test sur le principe du Chatbot (capable de gérer un système de relation client en ligne, répondre à un client sur une partir ou la totalité de ses besoins) et sur l’analyse sémantique des mails afin de hiérarchiser les e-mails entrants en fonction de leur priorité de traitement.Le but affiché de ces robots-conseillers est d’améliorer  le service client, de libérer du temps commercial mais il ne faut pas oublier que cela permettra aussi de réduire le coût du service client et les charges de personnel au cœur des préoccupations des grandes entreprises tous domaines d’activité confondues. L’automatisation constitue donc un enjeux majeur au sein du secteur bancaire afin de parvenir à « contrebalancer la faiblesse des revenus générés dans un environnement de faibles taux d’intérêt ».

Mais quelles conséquences à terme pour la profession ?

Cette robotisation va sans aucun doute favoriser une diminution du nombre de conseillers en agence voire la réduction du nombre d’agences,  « à titre d’exemple, la Société Générale qui a déjà amorcé des suppressions d’emplois du fait de fermetures d’agences et l’automatisation de procédures internes ».

Pour autant, faut-il être pessimiste et considérer que ces évolutions sont-elles négatives pour l’emploi?

Peu importe son expansion, la technologie ne remplacera pas le contact humain, tous s’accordent à dire que cela permettra de ne plus s’occuper des tâches administratives et répétitives sans valeur ajoutée. Ce temps sera mis à profit pour  renforcer lescompétences métiers de chacun.  La robotisation est mise en place avant tout afin d’être toujours plus performant en matière de sécurité et de contrôle des données. Celle-ci a également pour but d’apporter des services plus rapidement aux clients de plus en plus pressés, sans que ceux-ci aient forcément à se déplacer en agence et donc in fine une meilleure productivité des entreprises.

On est en droit de se demander :A quand une agence bancaire où le client sera pris en charge de A à Z par un « robot » ?  C’est l’éternel débat sur les effets ambigus du progrès technique sur l’emploi. »

A nous « Humains » dotés d’empathie et de bienveillance à l’égard de nos clients, de faire la différence…. Pepper, Watson et les autres n’ont qu’à bien se tenir…..

 

Mis en ligne par VANDENBUSSCHE Coralie

 

 

 

Sources:  lesechos.fr/31/10/2017; Actufinance; Capital.fr 21082018

 

back to top

Mentions Legales

  • Site hébergé par SAS OVH, Siège social 2 Rue Kellerman, 59100 Roubaix, RCS Roubaix – Tourcoing 424 761 419 00045.

Qui est en ligne

Nous avons 11 invités et aucun membre en ligne